jeudi 19 janvier 2017

Deuxième séance

16:33 Posté par Titia G , Pas de commentaire


Pour cette deuxième séance, j'étais très déçue de ma prestation. Je toussais beaucoup et j'étais très fatiguée. La séance de la fessée juste avant celle là, m'avait déjà bien épuisée. Mais je voulais offrir à mon Maître le meilleur que je pouvais.

La route jusqu'à lui fut à la fois longue et rapide, j'avais envie de lui faire partager le plaisir qu'il m'avait autorisé à avoir juste avant la séance. Je me rappelais ses consignes malheureusement, une énorme envie d'uriner aller mettre à mal tout le scénario qu'il avait préparé. Il n'était pas très content de ce contre-temps. Il m'indiqua les toilettes et à peine j'eus fini qu'il ouvrit la porte puissamment, m'observant dans une position fort humiliante. Ne t'essuie pas ! m'ordonna-t-il. Mon sang se pétrifia et malgré tout je m'exécutais. Le ton était donné.

Je rejoins le salon et écoutais avec attention les nouvelles consignes qu'il avait alors adaptées. "En position d'attente" m'ordonna-t-il. Je passais les positions en revue et cherchais celle qu'il fallait que j'adopte. Le temps s'égrenait et je voyais mon Maître jouer de mes inquiétudes. Il contrôla mon état d'excitation et l'état de mes fesses bien chaudement traitée par mon fesseur. Puis il m'autorisa à me lever et à me pencher mains appuyées sur la table basse. Il poursuivit son inspection vérifiant que mon anus vierge de toute pénétration aller être prêt à accepter son cadeau.

Ma surprise fut grande lorsqu'il me présenta ce petit sac noir dans lequel je découvrais un bijou anal d'un bleu roi magnifique. Il l'avait soigneusement choisi à ma taille.  Un rosebud signe de mon appartenance à mon Maître. Après m'avoir demandé de me pencher, il me le posa pour la première fois. La sensation du froid et de la lourdeur allait s'accompagner progressivement d'une sensation d'être toujours prise et possédée au plus intime de mon être.La chaleur de mes fesses avait trop baissé à son goût et il remédia très vite à rehausser la température.

Pour cette séance, mon Maître  avait prévu une punition dont le contenu et la durée étaient liés au hasard. Il m'invita à choisir un premier papier parmi deux posés sur son ordinateur. Je n'étais pas tranquille à cette idée et mes gestes furent maladroit oubliant les règles de présentation d'un objet à mon Maître. Après m'avoir repris, je pus lire sur son visage la satisfaction du trouble qu'il provoquait en moi. Il ouvrit le papier et d'un air moqueur : "ce sera sur les mamelles, pas de chance pour toi". A présent tu vas aller choisir un des deux autres petits papiers pour connaître le nombre de coup. La panique s'installait en moi. Mes seins sont pour moi ce qu'il y a de plus sensible. Je reviens tenant dans mes mains ce nombre si terrifiant de coups. Je m'appliquais à mieux lui présenter. Et il m'annonça un peu déçu : "tu es tombé sur le plus petit nombre. Ce sera 20 coups." La peur s'installait de plus en plus en moi et je commençais à paniquer. Il me calma et m'invita à m'asseoir. Mais hors de question de ne pas subir ma punition. Je dus tenir ma robe bien haut pour qu'il puisse claquer sur chaque mamelle et compter chacun d'eux. La douleur vive était pour moi difficile à tenir, mais je le fis pour lui, parce que c'est mon Maître.

La fin de la séance fut une montée du plaisir associé à un jeu de pinces sur le corps. Complètement livré à lui, j'étais pourtant incapable de lui offrir ma jouissance comme il l'aurait souhaité. Je m'en voulais d'avoir ainsi échoué alors que j'avais tant envie de lui faire plaisir.

J'apprendrai à me surpasser à être toujours mieux pour sa douceur, pour sa gentillesse et son attention, même si ses exigences sont des épreuves à chaque instant. Merci Maître pour cette agréable séance.
Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire